mercredi 1 mai 2013

Your love is a disaster

Une fois de plus, je me retrouvais à réfléchir à ma condition humaine de jeune indécis.

J'étais, comme bien souvent, emmitouflé dans une couverture, entre deux bonnes nouvelles et dix-mille questions que je ne voulais pas laisser m'envahir. J'essayais tant bien que mal de me focaliser sur une des séries les plus mythiques de tous les temps. Sex & the City.

Malheureusement, ce genre de séries me ramenaient toujours à ma condition humaine d'indécis. D'indécis célibataire.
Comment savoir ce qui me convenait vraiment? Cela commençait à être vraiment lassant, mais j'étais définitivement perdu. J'avais goûté aux aventures fiévreuses, dont je m'étais lassé, marre de me retrouver seul les lendemains avec pour seule compagnie les cigarettes post-orgasme. C'est vrai, après tout, le sexe était bon, oh oui ! Mais où était l'intérêt, si c'était pour se retrouver encore plus seul qu'avant?

Puis je m'étais ensuite adonné aux aventures adolescentes, de simples flirts pleins d'envie et de retenue. "Et si on allait..." Non ! Je n'avais pas envie de retrouver mes espoirs d'union enfermés dans un capuchon de caoutchouc égaré sous le lit ! Non.

J'avais besoin d'amour, je ne cherchais que ça... et pourtant je me sentais incapable de trouver cette personne qui serait si spéciale à mes yeux.

C'était pas faute de chercher. C'était bien l'une des choses auxquelles je m'adonnais pourtant avec grande ferveur en ces temps de trouble. Il y avait comme un espoir de salut dans cette recherche. Le même espoir que celui que chérissait un pirate à la recherche de son trésor perdu.
Mais la vérité, c'est que je n'avais rien d'un aventurier. Je me contentais de rêver à des amours impossibles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire